Rapide sur le marché

Livraison rapide

Qualité constante

C'EST DANS NOTRE ADN

Catalyseurs

Un catalyseur est un dispositif pour arrêter les émissions des gaz d’échappement nocifs dans l’atmosphère. En 1993, ils sont devenus obligatoires au Royaume-Uni dans le cadre des normes d’émissions d’Euro. Le but était d’améliorer la qualité de l’air. Comme les normes d’émissions sont devenues plus strictes le nombre de catalyseurs sur les véhicules a augmenté. De nombreux véhicules ont maintenant deux ou plus pour leur permettre de répondre aux normes d’émissions Euro. Nous produisons la plus grande gamme de catalyseurs en Europe:

Alfa Romeo, Aston Martin, Audi, Bedford, Bentley, BMW, Chevrolet, Chrysler, Citroen, Daewoo, Daihatsu, Daimler, Dodge, Ferrari, Fiat, Ford, Galloper, Holden, Honda, Hyundai, Innocenti, Isuzu, Iveco, Jaguar, Kia, Lada, Lancia, Land Rover, LDV, Lexus, Lotus, Maserati, Mazda, Mercedes, MG, Mini, Mistubishi, Morgan, Nissan, Peugeot, Porsche, Proton, Renault, Rover, Saab, Seat, Skoda, Smart, Suzuki, Toyota, TVR, Vauxhall/Opel, Volkswagen, Volvo

Définition et fonctionnement

Un catalyseur est un dispositif de régulation des émissions qui limite la quantité de gaz d’échappement nocifs rejetés dans l’atmosphère. Il réduit la nocivité des émissions lorsque les gaz le traversent.

Normes Euro

Le tableau ci-dessous reprend les normes européennes d’émission applicables aux véhicules particuliers. Elles définissent

la limite autorisée des émissions de gaz d’échappement pour les véhicules neufs vendus dans les États membres de l’UE.

emissions

Comprendre les rapports d’émission

Lorsqu’un véhicule échoue à un test de contrôle des émissions, cela s’explique par un ou plusieurs des critères suivants:

Niveau de monoxyde de carbone (CO)  Hydrocarbures  (HC, carburant non brûlé)   Relevé lambda

  • Un échec dû au CO peut indiquer divers problèmes, mais il est très souvent causé par un mauvais fonctionnement du véhicule. Si le catalyseur est contaminé par du carburant non brûlé, il ne pourra plus convertir les gaz qui le traversent. Un catalyseur neuf fonctionnant parfaitement permettra à la voiture de réussir le contrôle technique, mais à moins que le défaut ne soit rectifié, le client se présentera au prochain contrôle avec les mêmes problèmes.
  • Un échec dû aux HC indique que le véhicule est en suralimentation. Un véhicule échouera à ce test si les hydrocarbures dépassent 200 ppm. Un niveau d’hydrocarbures supérieur à 60 ppm indique que le véhicule présente un problème devant être réglé le plus vite possible.
  • Un échec dû au relevé lambda indique un problème au niveau du rapport air/combustible du véhicule. Si la valeur lambda est inférieure à 0,97, la carburation du véhicule est trop riche. Si la valeur lambda est supérieure à 1,03, lacarburation du véhicule est trop pauvre.

 

Conseils pour préserver votre catalyseur

  • Utilisez toujours le carburant, l’huile et les additifs adaptés à votre véhicule!
  • Attention en cas de stationnement sur de l’herbe : la chaleur extrême générée par le catalyseur est susceptible d’enflammer des herbes hautes !
  • Attention en traversant des flaques d’eau profondes et des gués ou en cas de stationnement sur de la neige : dans des conditions extrêmes, l’acier peut fracturer le monolithe si le catalyseur refroidit trop rapidement
  • Installer le catalyseur lorsque le véhicule est sur un pont plutôt que sur des chandelles.
  • Lors de l’installation d’un catalyseur, maintenir la pièce en position et la fixer au véhicule sans serrer.
  • Si vous serrez l’un des côtés, vous pourriez ne pas parvenir à aligner correctement le catalyseur.
  • Assurez-vous que votre véhicule soit entretenu conformément aux indications du constructeur.

Défauts potentiels – problèmes de garantie

Les catalyseurs tombent en panne pour de nombreuses raisons. Souvent, la panne n’est pas directement liée au catalyseur mais résulte plutôt d’un autre défaut du véhicule. Il est important de réparer ces défauts avant d’installer un catalyseur neuf. Vous trouverez

ci-dessous une liste des problèmes liés à un défaut du véhicule. Ceux-ci ne sont pas couverts par la garantie constructeur.

Échec au test de contrôle des émissions

Lorsqu’un véhicule échoue au test d’émissions du contrôle technique, on suppose souvent une défaillance du catalyseur.

Le catalyseur ne fait que convertir les gaz qui le traversent. Si le véhicule ne fonctionne pas correctement, le catalyseur sera contaminé avec du carburant non brûlé et ne pourra plus convertir efficacement les gaz.

Si le catalyseur est remplacé alors que le défaut réel n’a pas été réparé, le véhicule réussira très probablement le contrôle technique puisque le catalyseur fonctionnera parfaitement et masquera le défaut.

Si le défaut n’a pas été réparé, le véhicule échouera au prochain test d’émissions et ne passera pas le prochain contrôle technique.

Voyant de gestion moteur/codes de défaut

Le voyant de gestion moteur s’allume sur le tableau de bord si les valeurs d’émissions du véhicule dépassent les limites paramétrées. Le code le plus courant lié au catalyseur est le code P0420, qui indique l’inefficacité du catalyseur. Il est important de vérifier les défauts potentiels suivant avant d’incriminer le catalyseur:

  • Défaut de valeur lambda
  • Fuite d’air dans le système d’échappement
  • Retard d’allumage

Différents types de catalyseur

Catalyseur « Underfloor »

Ce type de catalyseur est placé directement en-dessous du véhicule.

Catalyseur « Manifold ou Close Coupled »

Conçu pour s'adapter directement au collecteur du véhicules où les gaz d'échappement sont plus chaudes.

Catalyseur « Maniverter »

Ce catalyseur fait partie du collecteur et il est placé là où les gazes d'échappement sont à leur plus chaud.